Ateliers du mardi matin (09h30-13h00)

INRS - Actualités sur les maladies professionnelles en 2024
Animateurs-intervenants : Dr Anne Delépine (INRS, Paris), Mme Valérie Louvet (CNAM, Paris), Dr Philippe Petit (CNAM-DRP, Paris), Mme Odile Segard (DGAFP, Paris).

Descriptif de l'atelier : Le médecin du travail, ou de prévention dans la Fonction publique, et de façon plus générale les acteurs des services de santé au travail sont de plus en plus souvent sollicités, autant par les travailleurs que par les employeurs, sur les procédures de déclaration en maladie professionnelle et sur le contentieux que les réponses des organismes de sécurité sociale peuvent soulever. Pour les salariés du régime général et les assurés du régime agricole, une maladie professionnelle doit « être désignée dans un tableau de maladies professionnelles et être contractée dans les conditions définies par ce tableau ou satisfaire aux autres critères de reconnaissance établis par la loi n° 93-121 du 27 janvier 1993 ». Pour les fonctionnaires, l'Ordonnance n°2017-53 du 19 Janvier 2017 et ses décrets d’application rendent la réglementation sur la reconnaissance des maladies professionnelles identique à celle du régime général.

Objectifs pédagogiques : 

  • - Définir les critères d'une maladie pédagogique
  • - Décrire les procédures à effectuer
  • - Expliquer le rôle que le médecin du travail, ou de prévention, ainsi que les autres acteurs de la santé au travail peuvent avoir pour conseiller et accompagner le salarié ou le fonctionnaire dans ses démarches
  • -  Énoncer les dernières modifications des tableaux

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi.

INRS - De l’évaluation a priori du risque chimique à l’évaluation des expositions professionnelles
Animateurs : M. Gautier Mater (INRS, Nancy), Mme Audrey Humbert (INRS, Nancy), Mme Barbara Savary (INRS, Nancy).

Descriptif de l'atelier : : L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) développe et met en ligne des outils visant à aider les entreprises dans leur démarche de prévention du risque professionnel.
Pour évaluer le risque chimique, deux approches coexistent. Elles sont complémentaires et conduisent toutes les deux à la mise en place d’un plan d’action de prévention visant à supprimer ou réduire le risque. La première est l’approche qualitative qui repose sur une hiérarchisation des risques et sur une évaluation du risque résiduel. Dans ce contexte, un outil tel que Seirich peut être utilisé. Il permet de conclure si un risque est par exemple modéré, élevé ou encore très élevé.

La deuxième approche est quant à elle quantitative c’est-à-dire qu’elle est basée sur l’évaluation a priori des niveaux d’exposition et se veut complémentaire à la démarche qualitative. Pour mener à bien cette évaluation a priori basée sur des données rétrospectives, l’INRS met à disposition différents outils dont deux d’entre eux ont été mis en ligne en 2023. Le premier outil dresse un état des lieux des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) en France en 2020, tandis que le second outil apporte des informations sur les niveaux d’exposition à des substances chimiques mesurées dans l’air des lieux de travail entre 1987 et 2022 (outil 110). Ces deux outils viennent compléter l’outil Scolamiante qui évalue les niveaux d’empoussièrement et définit les moyens de protection à mettre en œuvre lors d’interventions sur matériau amianté. En complément de ces trois outils rétrospectifs, l’approche quantitative peut également reposer sur des mesures réalisées par l’entreprise. Les résultats de ces mesures peuvent alors être traités statistiquement grâce à Altrex Chimie qui établit un diagnostic de respect ou de dépassement de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) Pour cet atelier, chaque participant devra apporter un ordinateur (PC) qu’il connectera au réseau wifi du congrès.

Objectifs pédagogiques :

  • -  Décrire les outils INRS et leur fonctionnement 
  • -  Illustrer les circonstances de leur emploi en fonction du besoin de l’utilisateur 
  • -  Appliquer les outils dans un cas d’étude
  • -  Choisir le ou les outils adaptés en fonction du besoin ou de la question
  • -  Mettre en œuvre leur usage

Nombre de participants maximum : 30 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi.

INRS/MSA - Seirich : un outil d’aide à l’évaluation des risques chimiques, également à destination des SPST
Animateur-intervenant : M. Florian Marc (INRS, Paris).

Descriptif de l’atelier : Présentation générale du dispositif et du logiciel. Illustration par un cas concret d’exploitation de Seirich (interrogations, exploitation des données, documents de sortie, aide aux échanges avec l’entreprise). Retours d’expérience et témoignages (interventions d’un SPST et/ou d’un préventeur MSA)

Objectifs pédagogiques :

  • - Décrire et illustrer les grandes fonctionnalités du logiciel Seirich d’aide à l’évaluation des risques chimique
  • - Expliquer en quoi il peut être utile aux SPST et aux entreprises

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Infirmier/ère de santé au travail : son rôle dans la prévention de la désinsertion professionnelle et du maintien dans l’emploi
Animatrice : Mme Ludivine Dagorn (IST, Paris).

Descriptif de l'atelier : Au sein de l’équipe pluridisciplinaire, l’apport de l’infirmier dans la mise en œuvre d’un accompagnement des salariés dans la réinsertion professionnelle et le maintien dans l’emploi, appuyé de cas concrets.

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier les situations de risques liées à la désinsertion professionnelle
  • - Identifier la problématique de santé
  • - Savoir évaluer les besoins de la personne
  • - Identifier les différents acteurs nécessaires pour la mise en place d’un aménagement d’un poste de travail
  • - Décrire les étapes de cette mise en œuvre
  • - Évaluer à court, moyen et long terme le suivi du salarié

Nombre maximum de participants souhaités : 80 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l'après midi.

L’entretien collectif dans l’évaluation des RPS : quand ? pourquoi ? où ? comment ? avec qui ?
Animatrices-intervenantes : Dr Nathalie Nourry (Hôpitaux universitaires de Strasbourg), Dr Frédérique Galois Haumant (Colmar).

Descriptif de l’atelier : Les RPS sont omniprésents dans les préoccupations des entreprises et par conséquent des services de prévention et de santé au travail. Différents outils existent pour évaluer les risques : des questionnaires, des grilles d’entretien, une observation de terrain. Quand ? pourquoi ? où ? comment ? avec qui ? faire des entretiens collectifs. Cet atelier a pour objectif de répondre à ces questions et apporter des éléments de réponse, qui vous permettront de mieux appréhender la technique que ce soit pour en faire seul et/ou avec la psychologue du travail de votre équipe pluridisciplinaire. L’atelier sera le plus interactif possible. N’hésitez pas à nous faire parvenir lors de votre inscription une situation concrète que vous avez rencontrée.

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier quand et pourquoi faire un entretien collectif lors d'évaluation des risques psycho sociaux
  • - Appliquer les principes de l'animation des entretiens collectifs pour évaluer des risques psycho sociaux au travail

Nombre de participants maximum : 20 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

INRS/Elsevier - Passer de la communication à l’article (atelier « Archives des maladies professionnelles et de l’environnement » (Elsevier) et « Références en Santé au Travail » (INRS))
Animateurs-intervenants : Pr Alexis Descatha (Université d’Angers, Elsevier Masson).

Descriptif de l'atelier : Cet atelier aura pour but de donner les grands repères (élaboration d’un plan, points forts à mettre en évidence, résumé, contenu des différentes parties…) pour construire une communication écrite à partir d’une communication orale ou d’une enquête de terrain.
A partir de travaux proposés par les participants, les animateurs, rédacteurs de deux revues en santé au travail, aideront les différents professionnels de santé au travail à élaborer un article. 
Un diaporama et un abstract seront demandés pour l’atelier à deux ou trois participants qui souhaitent partager leurs travaux à titre d’exemple. 
 
Cet atelier est ouvert à TOUS les professionnels de la santé au travail : médecins du travail, infirmiers de santé au travail, psychologues du travail, ergonomes…

Objectifs pédagogiques :

  • - Élaborer un plan d'article
  • - Organiser ses idées

Nombre  de participants maximum : 20 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

INRS/AMETRA 06 - Réaliser la fiche d’entreprise et l’accompagnement au DUERP dans les TPE : approche sectorielle
Intervenants : M. Julien Cochard (AMETRA 06, Nice), M. Samuel Goletto (AMETRA 06, Nice), Olivier Le Berre (INRS, Paris).

Descriptif de l'atelier :

La FE et le DUERP présentent une même philosophie : analyse des conditions de travail et repérage des risques professionnels. Dans les faits, plusieurs freins1 existent pour lier ces approches : la charge de travail que cela représente pour les SPSTi et les méthodologies FE et DUERP parfois divergentes sont autant d’obstacles qui expliquent que la FE n’est pas perçue comme une aide au DUERP par les TPE2. 
Cet atelier permettra de présenter les outils institutionnels disponibles pour les TPE pour la réalisation du DUERP et adaptés aux SPSTi pour la réalisation de la fiche d’entreprise (OIRA, monDUERP.fr) afin d’engager à travers la réalisation de la FE et du DUERP un véritable parcours se traduisant par la mise en place d’actions concrètes de prévention. 

1 Mobiliser les TPE, un défi pour la prévention, M.Malenfer, P.Laine, T.Balannec, ANACT 2016
2 Évaluation des différentes stratégies et actions de l'INRS vers les TPE/PME sur la période 2007-2017, PV 12, INRS 2019

Objectifs pédagogiques :

  • - Définir les spécificités des TPE en matière de culture de prévention
  • - Expliquer les approches permettant d’engager un parcours de prévention
  • - Mettre en œuvre les évaluations DUERP et FE avec OIRA et monduerp.fr
  • - Élaborer un suivi et un accompagnement du plan d’action de prévention

Nombre de participants maximum  : 80 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi.

L’IST et les six domaines de compétences nécessaires pour exercer face aux nouvelles délégations
Animatrices : Mme Sylvie Ode (GIT, Paris), Mme Nadine Rauch (GIT, Paris).

Descriptif de l’atelier : Exercer en santé au travail nécessite pour les infirmiers de s’approprier les 6 domaines de compétence pour prendre en charge le suivi de santé des salariés au sein de l’équipe pluridisciplinaire

Objectifs pédagogiques :

  • - Décrire les milieux de travail et catégoriser les différents types d’entreprises
  • - Identifier les risques professionnels et mettre en œuvre les moyens de prévention qui s’y rapportent
  • - Définir les actions de prévention à adapter par l’IST
  • - Choisir les ressources pluridisciplinaires pour le suivi individuel et la traçabilité des expositions
  • - Justifier la valeur ajoutée de l’infirmier au sien de l’équipe pluridisciplinaire dans la prise des urgences en milieu de travail

Nombre de participants maximum : 80 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l'après midi.

Situations cliniques difficiles en santé mentale au travail – Illustrations par des jeux de rôles
Intervenants : Dr Ludivine Nohales (Hospices civils de Lyon, UMRESTTE UMR T9405, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon), Dr Gérarld Gandon (CHU de Grenoble), Pr Jean-Baptiste Fassier (Hospices civils de Lyon, UMRESTTE UMR T9405, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon).

Descriptif de l’atelier : Cet atelier est destiné à des médecins du travail souhaitant perfectionner leurs connaissances, savoir-faire et savoir-être dans trois situations cliniques particulières : la crise suicidaire ; la présence d’éléments délirants ; la reprise du travail après un épuisement professionnel. Les situations seront abordées en petit groupe (deux groupes de 10 personnes) et seront illustrées par un jeu de rôle mobilisant les connaissances et les compétences requises. Chaque situation clinique/jeu de rôle fera l’objet d’un débriefing en petit groupe, avant une présentation plus didactique en groupe complet (20 personnes) récapitulant les connaissances et les compétences mobilisées.

Objectifs pédagogiques :
Crise suicidaire : 

  • - Mettre en œuvre une communication adaptée pour évaluer le risque suicidaire ; élaborer une stratégie de prise en charge adaptée.
Éléments délirants : 
  • - Mettre en œuvre une communication adaptée pour évaluer les éléments délirants ; élaborer une stratégie de prise en charge adaptée.
Reprise après un syndrome d’épuisement professionnel : 
  • - Rechercher les facteurs de fragilité et les facteurs favorables à la reprise du travail après un syndrome d’épuisement professionnel
  • - Élaborer des recommandations adaptées à la situation, et mettre en œuvre une communication adaptée avec l’employeur
     

Nombre de participants maximum : 20 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Courbe débit-volume en Santé Travail
Animateurs et intervenants : Dr Sébastien Hulo (CHU Lille), Pr Pascal Andujar (CHI Créteil), Dr Virginie De Broucker (CHU Lille), Dr Jean-Louis Edme (Université de Lille), Dr Pierre-Marie Wardyn (CHU Lille), Mme Céline Verwaerde (CHU Lille).

Descriptif de l’atelier : Après un rappel sur la méthode de réalisation de la courbe débit-volume et de son interprétation selon les dernières recommandations internationales, les participants répondront à un quizz (via Wooclap) conçu à partir d’exemples concrets.

Objectif pédagogique :

  • - Appliquer les dernières recommandations internationales pour la réalisation et l’interprétation d’une courbe débit-volume

Nombre de participants maximum : 40 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi. 

INRS- Les postures sédentaires : un réel enjeu de santé au travail
Animateurs : M. Laurent Kerangueven (INRS, Paris), M. Kevin Desbrosses (INRS, Nancy)

Descriptif de l’atelier : De nombreux salariés travaillent quotidiennement en postures sédentaires. Ces dernières représentent cependant un facteur de risque de nombreuses pathologies et constituent, à ce titre, un réel enjeu de santé au travail. Cet atelier positionnera les postures sédentaires dans le cadre d’une démarche de prévention des risques professionnels, en décrivant tout d’abord ce qui les caractérise, puis en abordant les effets sur la santé qui y sont associés ainsi que les actions possibles à mettre en œuvre pour les prévenir.

Objectif pédagogique :

  • - Expliquer ce que sont les postures sédentaires au travail, leurs effets sur la santé et les actions de prévention possibles en contexte professionnel.

Nombre maximum de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Cardiofréquencemétrie
Animateurs et intervenants : Dr Gil Boudet (Institut de médecine du travail, UFR de médecine et des professions paramédicales, Université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand), Pr Frédéric Dutheil (Institut de médecine du travail, UFR de médecine et des professions paramédicales, Université Clermont Auvergne ; CHU Clermont-Ferrand), Dr Yolande Esquirol (Université Paul Sabatier Toulouse III ; CHU Toulouse)

Descriptif de l’atelier : 

Rappels physiologiques
  • - adaptation cardiorespiratoire à l’effort
  • - validité de la fréquence cardiaque comme indicateur de la dépense énergétique
  • - relation FC/VO2
  • - facteurs de variation de la fréquence cardiaque
  • - adaptation particulière : travail à la chaleur et stress; conséquences sur les limites tolérables en milieu de travail
Pratique de la cardiofréquencemétrie :
  • - matériels et logiciels : cardiofréquencemètres Polar Vantage V2, Pacer Pro  et Ceinture H10 – logiciel d’Analyse Cardiac (Lac 981, IFREsanté) 
  • - atelier pratique : pose des enregistreurs par chacun des stagiaires volontaires et réalisation d’enregistrements ; conditions nécessaires à réunir pour réaliser un bon enregistrement ; transfert des enregistrements ; correction des artefacts – choix de la valeur de référence physiologique – calcul individuel de la charge de travail – t– utilisation des barèmes de référence pour différentes applications (aptitude au travail d’un cardiaque, contrôle après réadaptation, analyse ergonomique d’un poste de travail, repérage des phases de travail les plus pénibles en vue d’aménagement de poste)Mise en situation des stagiaires– lecture et interprétation d’un tracé ; du transfert des données jusqu’à l’avis d’aptitude
  • - Synthèse, discussion, retour d’expériences, évaluation.

Objectifs pédagogiques :

  • - Expliquer les facteurs de variation de la fréquence cardiaque
  • - Employer un cardiofréquencemètre
  • - Interpréter un tracé d'une journée de travail

Nombre de participants maximum : 20 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi. 

La visite de fin de carrière : Qui ? Quoi ? Comment ?
Animateurs-intervenants : Dr Stéphanie Kleinlogel (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg), M. Marc-André Goltzéné (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg).

Descriptif de l'atelier : Atelier autour de la visite de fin de carrière et du repérage des expositions : outils, traçabilité, aide au repérage des expositions et suivi post-professionnel.

Objectifs pédagogiques :

  • - Définir les objectifs de la visite de fin de carrière et les outils à disposition pour la rendre efficace
  • - Schématiser un cursus professionnel et identifier les expositions associées
  • - Mettre en œuvre un suivi post-professionnel à la suite du départ à la retraite d’un salarié

Nombre de participants maximum  : 30 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Groupe d’analyse de pratiques entre pairs pour médecins du travail et infirmiers de santé au travail
Animateurs – intervenants : Dr Gérard Lucas (Nantes), Dr Benoît Delabrusse (Avignon), Dr Magdeleine Rulhman (Strasbourg), Dr Mireille Chevalier (Poitiers), Mme Marie Christine Limmame (Lyon), Mme Isabelle Luyten (Paris), M. Anthony Le Piouffe, Mme Sophie Rousseau.

Descriptif de l’atelier : Chaque participant prépare un exposé d’une situation clinique (~10mn 2 pages) sur une des 5 orientations prioritaires de DPC pour les médecins du travail. Deux d’entre eux seront choisis comme base de discussion dans chacune des 2 séances d’environ 1h 30.
La situation clinique sera discutée suivant la grille d’analyse de E-pairs : le travail du salarié est-il bien perceptible ? La santé du sujet est-elle connue ? Le lien santé travail est-il explicite ? Quels partenariats ? Quels écrits, (dossier médical de santé au travail et partenaires) ?

Nombre de participants maximum : 10 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.